L’Agriculture Urbaine une aubaine pour nos villes

L’Agriculture Urbaine une aubaine pour nos villes

L’agriculture urbaine est un système de production agricole qui s’intègre dans les paysages urbains et péri-urbains en extérieur, en intérieur, sur les toits, les façades ou en sous-sol.

Elle trouve sa place dans des espaces libres ou délaissés mais également spécialement conçus pour elle et aurait toute légitimité à se développer sur le site d’Ode à la mer maintenant que le projet de méga centre commercial est abandonné.

C’est une agriculture multifonctionnelle qui s’inscrit dans une perspective de développement durable et plus vertueux par ses caractéristiques économiques, environnementales et sociales.

L’Agriculture Urbaine sous toutes ses formes

L’Agriculture Urbaine à vocation commerciale

Ce sont soit des micro-fermes multifonctionnelles ou, plus souvent, des fermes maraîchères.

Ces fermes de production en pleine terre sont les plus proches de l’agriculture telle qu’on la connaît. Elles occupent généralement des superficies comprises entre 1 et 10 hectares.

L’agriculture se développe également sur les toits grâce à des cultures en bacs de terre rapportée ou encore avec l’installation de ruches.

De plus en plus de cultures s’épanouissent en milieu fermé à partir d’une lumière artificielle et en utilisant l’hydroponie.

L’agriculture Urbaine à vocation lucrative

Elle s’apparente plus à une forme de « jardinage » qui toutefois peut être tout à fait productif, très professionnel et très structuré et répondre aux services de cohésion sociale portés par les projets collectifs.

Les productions sont directement utilisées par les producteurs (cas des jardins partagés par exemple), ou cédées gracieusement à d’autres dans une démarche de solidarité.

Ce sont des jardins familiaux à vocation individuelle ou des jardins partagés qui sont des espaces de convivialité et de production potagère. On trouve également dans cette catégorie des jardins thérapeutiques, espaces exploités pour leurs effets de bien-être ou thérapeutiques. Ils sont le plus souvent installés dans les établissements de soin

L’Agriculture Urbaine à vocation mixte

Elle vise à la fois à produire des biens ou des services destinés à être commercialisés tout en assurant des missions à caractère social, pédagogique et environnemental.

Ce sont des jardins collectifs à visées social et d’insertion gérés par des associations caritative ou des jardins scolaires à vocation essentiellement pédagogique.

Les micro-fermes urbaines participatives constituent un lieu de convivialité pour les habitants et de découverte de la nature et des animaux, notamment à l’attention de groupes d’enfants.

 

Les acteurs de l’Agriculture Urbaine

Avec le contexte de crise actuel, l’Agriculture Urbaine a suscité un véritable regain d’intérêt.

La diversité du secteur ouvre des opportunités à des profils multiples tant en terme d’emplois que de formations. C’est une vraie pépinière, riche et multiple, pour un développement durable de l’emploi.

On retrouve des acteurs économiques tels que : des agricultrices et agriculteurs, des petites entreprises de type « start-up », des grands groupes (secteur de la distribution), des associations citoyennes locales et mouvements citoyens, des centres de type « Maisons de l’Agriculture », des bureaux d’étude, des fédérations professionnelles, des universités et écoles d’ingénieurs, des administrations (DRIAFF), des organismes publics (ADEME, INRA…) et enfin de nombreuses municipalités et agglomérations.

 

L’Agriculture Urbaine : un futur pour nos villes

En végétalisant l’espace urbain, l’Agriculture Urbaine contribue à remettre de la nature en ville.

Elle permet de préserver les terres arables et de les soustraire à la spéculation immobilière Il s’agit non seulement de préserver des espaces mais aussi d’en conquérir pour permettre à de nouveaux projets de s’installer puis de se développer. L’article 123 du Code de l’urbanisme offre à cet égard la possibilité d’imposer à chaque projet l’intégration de parcelles à vocation agricole ou potagère lors d’opérations de renouvellement urbain

L’agriculture urbaine peut aussi jouer un rôle important dans le renforcement de la biodiversité. Elle permet aussi de répondre à l’impérieux besoin de régulation thermique des villes face au changement climatique et améliorer la régulation et la disponibilité de l’eau tout en réduisant les pollutions engendrées lors du passage des eaux pluviales sur les sols urbains imperméabilisés

L’agriculture urbaine, sous toutes ses formes, est aussi un moyen de dynamiser l’économie et l’emploi, elle est un formidable outil pour la création de liens, de partage et d’entraide pour tendre vers un monde solidaire et résilient.